Accueil > Élu.E.s > Intervention Conseil municipal du 14 novembre 2019 - Financement public à (...)

Intervention Conseil municipal du 14 novembre 2019 - Financement public à l’école privée

vendredi 15 novembre 2019, par Fontenay Insoumise

Conseil municipal du 14 novembre
Financement public à l’école privée

Il est urgent de mettre fin à ce détournement de fonds publics attribués à l’enseignement confessionnel

Comme d’habitude, la France Insoumise a voté contre la délibération relative au financement public des écoles privées.
Pour nous, les fonds publics ne doivent avoir qu’une seule destination légitime : l’intérêt général.
Or, financer l’école de quelques-uns n’est pas conforme à cet intérêt général et ne sert que des intérêts particuliers.
Qu’il existe des écoles privées confessionnelles concurrentes à l’école publique de la République est une chose, mais que la collectivité les finance en est une autre. Surtout quand l’État, au nom des économies de budget, n’assume plus complètement sa mission fondamentale d’Éducation nationale. Notre constat : la laïcité en danger.
Dans notre conception républicaine, l’École est d’abord une institution où l’on apprend la liberté. C’est bien leur liberté de citoyen et citoyenne que les élèves doivent y construire, et en premier lieu la liberté de leur conscience.
Celle-ci est le fruit d’un processus complexe entre la construction de l’esprit critique et éclairé et l’acquisition des connaissances scolaires. L’émancipation intellectuelle ainsi conçue n’a pas pour but de faire disparaître les croyances, religieuses ou non, inhérentes au monde social, elle vise à faire émerger l’esprit critique et rendre capable de se forger ses opinions et développer sa pensée.

Nous en profitons ici pour rappeler une chose à celles et ceux qui cachent leur racisme derrière la laïcité : parmi toutes les religions qui bénéficient d’un financement public, ce n’est pas la religion musulmane qui coûte cher à la société mais l’Eglise catholique qui bénéficie de ces fonds dans 98 % des cas.
Pour 2020, ce sera pire.
En effet, grâce à M. Blanquer, les communes devront également verser une contribution aux écoles maternelles privées sous contrat. Auparavant, l’instruction n’étant obligatoire qu’à partir de 6 ans, les communes ne versait ce forfait qu’aux écoles élémentaires. Maintenant que cet âge a été abaissé à 3 ans, cela concerne aussi les écoles maternelles privées.
Cette instruction obligatoire à 3 ans est surtout un affichage puisque 98% des enfants concernés sont déjà scolarisés.
Mais c’est un magnifique cadeau pour le privé. On estime que cette mesure coutera au total au moins 100 millions par an, peut-être 150, qui seront versés aux communes qui devront faire face à ces nouvelles dépenses de fonctionnement scolaires. Sur cette somme la moitié au moins correspondra à la prise en charge par les communes des écoles maternelles privées et ira aux écoles privées.

Pour la France Insoumise, il est urgent de mettre fin à ce détournement de fonds publics attribués à l’enseignement confessionnel et de favoriser ceux qui choisissent les outils collectifs de l’école publique.

PARTAGER :
Facebook Twitter


Agenda
Aucune date prévue

Facebook


Twitter